Dans les salles

« Hello Again », l’adaptation réussie d’un musical à la musicalité malheureusement décevante

J’avoue que je n’avais jamais entendu parler de Hello Again avant de lire que ce musical allait être adapté au cinéma. Je suis tellement à l’affût de la moindre adaptation d’un musical en film qu’il est difficile pour moi de passer à côté du moindre projet, surtout lorsqu’Audra McDonald, Martha Plimpton et Cheyenne Jackson sont au casting.

Hello Again, c’est en fait une série de vignettes dévoilant chacune une « rencontre sexuelle » entre deux personnes. J’essayais de trouver une traduction plus française de « sexual encounters« , mais j’ai fini par baisser les bras. Il s’agit réellement ici de scènes où l’on voit deux personnages qui se rencontrent et s’engagent dans toutes sortes d’activités sexuelles. La particularité de Hello Again, c’est que chaque vignette emprunte l’un des acteurs de la vignette précédente de sorte, qu’à la fin, le film forme un cercle parfait. J’ai l’impression de n’être absolument pas clair, mais sachez que j’ai mis trois plombes à essayer d’expliquer ça de la façon la plus claire possible…et j’ai lamentablement échoué. En gros, chaque acteur couchera avec deux personnages différents, un dans la vignette d’avant, et un dans la vignette d’après ! Mathématiquement, ça donnerait un truc du genre :

(A+B) + (B+C) + (C+D) = (x+y)(√1.96853)²²² = 1

Donc oui, Hello Again est extrêmement chargé sexuellement. Si vous voulez vous épargner quelques moment gênants (soit 1h35 sur 1h45), évitez de programmer ce film lors de votre prochaine séance ciné en famille.

Ce qui m’a le plus marqué dans Hello Again, c’est que les personnages sont presque asexués (c’est paradoxal, je sais). Homme, femme, hétéro homo, bi, trans, cis, ils sont un peu tout ça et rien de tout ça à la fois.  Ce qu’on suit réellement, ce sont les histoires de différentes âmes solitaires et perdues. Rares sont les vignettes qui sont positives, je prévère prévenir… Je souhaite également préciser que, si le sexe est en effet omniprésent, il n’y a absolument rien de cru ou de sur-explicite. C’est juste très chaud tout le temps. Au pire, prévoyez de la glace.

HelloAgain-persos

Le casting est  impeccable. On connait déjà ceux que j’ai cités plus haut, mais le talent des plus jeunes est à noter. Jenna Ushkowitz, qu’on a connue dans Glee, a l’une des scènes les plus sympas du film et un solo qui arrive un peu à se démarquer des autres chansons.  Rumer Willis est magnifique et talentueuse. Les jeunes hommes sont tous très bons, que ce soit dans leur jeu ou dans leurs prestations vocales, mais Tyler Blackburn est particulièrement excellent. C’est celui qui crève le plus l’écran. Sa vignette avec Cheyenne Jackson est déchirante. Le seul qui ne m’a pas vraiment impressionné, c’est T.R. Knight. Il faut dire que son histoire est un peu ridicule. Monsieur est à bord du Titanic et cache à son jeune ami le fait que le bateau va couler juste histoire de s’envoyer en l’air rapidement avant. Ben oui, s’il connaissait la vérité, le jeune homme pourrait préférer partir et sauver sa vie.

Globalement, j’ai vraiment apprécié le film. C’est beau à regarder, un véritable poème visuel, onirique, les acteurs sont excellents et nous touchent en rendant si réelle la souffrance de leurs personnages. MAIS. Car oui, il y a un mais, et franchement, c’est un mais réellement ballot. La musique, les chansons… c’est vraiment pas terrible. Y a rien d’inoubliable de ce côté-là. Si la diversité des époques durant lesquelles se déroulent les vignettes permet de varier les styles de musique, il n’y a pas grand chose à sauver. Alors, entendons nous bien, les chansons ne sont pas insupportables, certaines sont même plutôt chouettes, et j’aime toujours autant les films où ça chante du début jusqu’à la fin, mais c’est juste dommage qu’on ait pas eu droit à des titres plus marquants.

Enfin bref, si vous êtes férus de musicals, foncez, il y a trop peux de films de ce genre pour passer à côté. Et puis vous aurez l’occasion de voir Audra McDonald chanter du Cher (ou presque). Pour les autres, eh bien, c’est à vos risques et périls.

Un commentaire sur “« Hello Again », l’adaptation réussie d’un musical à la musicalité malheureusement décevante

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.